1. Cri à l’angle des rues Pavillon et Gallait
  2. Cri Place Eugène Verboekhoven, Schaerbeek
  3. Cri Place Flagey, Ixelles
  4. Cri Place Houwaert, Saint-Josse
  5. Cri Place de la Liberté, Bruxelles
  6. Cri Place du Conseil, Anderlecht
  7. Cri Vers la Gare du Nord, Place Gaucheret
  8. Cri Place du Béguinage
  9. Écrire un mot

Samedi 25 juin 2011, 17h : La place Flagey, on la traverse, à petits ou à grands pas : ça dépend du temps que l’on a. On s’y arrête pour une frite, une sieste sur un banc, ou une certaine fontaine contemporaine. A Flagey, on peut ne s’inquiéter de rien. Ou s’y inquiéter pour un rien. On peut aussi ne rien voir venir. Mais on peut malgré tout sentir Rien qui vient.

Vers le Cri :

La place Flagey, dernière place de la tournée printanière. Seule place où la boîte aux lettres a été détruite. Seule place où pendant le Cri trois policiers étaient dans l’assemblée. L’immensité d’un vide plein de parade. L’oeil d’un cyclone.

* *
*